Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
somethin in your eyes, makes me wanna lose myself

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    « Je peux résister à tout, sauf à la tentation. » Index du Forum -> WELCOME ON MCFINLEY; -> Les couloirs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 21:45 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Voilà environ un mois que les cours avaient repris, ici, à McFinley. Chacun avait eu le temps de reprendre ses habitudes, de s'acclimater à sa nouvelle classe, à son nouvel emploi du temps et de supporter à longueur de journée ses nouveaux professeurs. Je ne faisais pas exception à la règle, mais ma rentrée s'était plutôt bien passée tout comme le mois qui venait de s'écouler. Alors que la journée venait de s'achever, je me rendais d'un pas nonchalant vers la sortie du lycée. Une main tenant mon BlackBerry, l'autre dans ma poche, je répondais actuellement à un sms de Minka qui était arrivé pendant ma dernière heure de cours. Je ne faisais pas vraiment attention où je marchais et cela ne m'aurait guère étonné que je percute dans les secondes à venir la carcasse d'un colosse de l'équipe de football. Comme je m'y étais préparé, le choc ne se fit pas attendre : mais contrairement à ce à quoi je pensais il y a encore quelque seconde, le choc fut moins important que ce à quoi je m'attendais et ne me propulsa pas par terre. Le seul impact, se fut mon BlackBerry qui le prit vu qu'il termina sa course par terre. Alors que je me baissais pour le ramasser, en me relevant, je me trouvais face à un visage que je ne connaissais que trop bien, celle de la personne que je venais de percuter qui était par la même occasion une de mes ex petite amie : Mila. Oh, salut. Tentant d'adopter un air et un ton naturel, mon masque de passivité, le même que j'abordais à longueur de journée pour dissimuler mes émotions et mes sentiments reprenaient place sur mon visage. C'était un drôle de sentiment de la croiser comme ça, au milieu de ce couloir. On avait beau être dans la même classe cette année, depuis notre rupture de l'été dernier, on s'évitait pour ainsi dire... constamment. Je souriais, pour essayer de sortir ces pensées de mon esprit et de revenir par la même occasion sur terre. Alors... comment tu vas ? Question banale, mais, pour être franc, là tout de suite, je ne savais pas vraiment par où commencer, alors, autant débuter par des banalités.
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Fév - 21:45 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 22:45 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Une journée de plus venait de se terminer au lycée de McFinley. Les élèves se pressaient pour sortir des couloirs, d'autres couraient pour rattrapaient des professeurs. D'autres encore retrouvaient des amis ou leurs amoureux. Quoi de plus normal dans un lycée. Quant à moi, je me contentais d'attendre devant le bureau du proviseur, car je venais contester une note qui était mal passée sur mon carnet. J'avais eu 15 au test de mathématiques et sur mon carnet était inscrit la note de 5, c'est pour dire la différence. Quoi qu'il en soit, vu que pour le moment, la porte du bureau était fermé, j'essayais de me mettre contre le mur pour ne pas gêner les élèves souhaitant regagner la sortie. Mais finalement, ma technique ne marcha pas vraiment vu que quelqu'un me bouscula dans les secondes qui suivirent, et un blackberry tomba à terre. Alors que je me baissais pour... m'assurer que le téléphone était intacte, je me retrouvais nez à nez avec quelqu'un qui avait été si important pour moi... Mais c'était déjà il y a longtemps. Alex Pettyfer. Rien que de repenser à ce nom me faisait tout drôle, mon coeur s'emballait quelques secondes, comme de façon instinctuelle, avant de se ressaisir et de se calmer. J'étais tellement perturbée de la situation que je lui répondis pas tout de suite, je ne m'attendais pas à me retrouver dans une situation pareille avec lui en réalité. On avait pas arrêté de s'éviter depuis notre rupture. Tout le temps. On faisait en sorte de ne pas fréquenter les memes personnes, de ne pas aller aux mêmes fetes, et si ça arrivait, on passait la plus grande partie de la soirée à s'ignorer et à continuer notre vie comme si de rien n'était. Hum, ça va merci, dis-je avec un léger sourire. Je croisa son regard quelques secondes avant d’enchaîner. Excuse moi pour ton téléphone. Si jamais il est cassé, je t'en rachèterais un autre, y a pas de soucis. Cependant, quand j'eus prononcé ces mots, je vis l'écran du Blackberry s'allumer et... apparemment, il était en train de répondre à un message de Minka. Je baissa les yeux rapidement, pour masquer le petit pincement que cela me fit. Quoi que, il n'a pas l'air d'etre trop cassé..., rajoutais-je alors en souriant nerveusement. Je ne sais pas pourquoi mais après ça, je sentais que la conversation n'allait pas durer très longtemps.

_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »


Revenir en haut
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 00:18 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Ma petite phrase des plus banales avait réussi à installer un silence des plus gênants entre nous. Je restais de marbre, craignant avec ces quelques mots d'avoir commis une boulette. C'est étrange, mais le fait de revoir Mila dans ce couloir était pour moi comme une douche froide qui me remettait en mémoire des tas de moments ou encore de souvenirs que nous avions partagé ensemble il n'y a pas si longtemps que ça. Je réalisais également que l'éviter depuis la rentrée n'avait servi à rien ; on aurait bien fini par se croiser un beau jour et c'est ce qui venait de se produire et la gêne n'était que plus importante. Finalement, au bout de quelques secondes, elle me répondit que ça allait. J'acquiesçais d'un léger signe de la tête, cherchant quelque chose à ajouter à tout ça, en vain. J'avais toujours été assez maladroit dans ce genre de situations, et je pense que c'était flagrant actuellement. Lorsqu'elle me parla de mon BlackBerry, je fronçai subitement les sourcils avant de me rappeler que c'est la chute de ce dernier qui avait en parti permis notre rencontre. Oh, ne t'en fais pas, il est solide et habitué aux chutes, je pense qu'il n'a rien. Mon regard - tout comme celui de Mila - se posa alors sur mon téléphone. Le prénom de Minka - à qui j'étais en train de répondre au moment de l'impact - était bien en évidence, ce qui n'arrangeait rien dans la situation actuelle. Effectivement, il marche comme sur des roulettes... rajoutais-je en m'empressant de ranger mon portable dans ma poche pour éviter un nouveau malentendu. Aborder le sujet Minka avec Mila n'était de loin pas la meilleure chose à faire vu les tensions que j'avais bien malencontreusement crées entre elle à l'époque. Le sourire nerveux présent sur les lèvres de mon interlocutrice était un signe avant coureur m'indiquant que la conversation n'allait pas tarder à se terminer si je ne trouvais pas un truc à dire. Je croisai son regard, ouvrant la bouche pour la refermer aussitôt. Je détestais ce sentiment d'impuissance qui m'envahissait actuellement ; ce sentiment que la situation était en train de m'échapper petit à petit. Alors, que se passe t-il de nouveau dans ta vie depuis le temps ? Voilà les seuls mots qui m'étaient venus à l'esprit pour faire la conversation ; les situations gênantes comme celle-ci n'étaient définitivement pas ma tasse de thé.
 


Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 12:36 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Peut-être que si on avait pas absolument chercher à s'éviter durant tout ce temps, je dis bien peut-être, alors on aurait surement pu devenir amis lui et moi. Mais les choses s'étaient déroulées autrement et il fallait faire avec maintenant. Je ressentis le mal aise que j'avais provoqué en lui et il semblait tout aussi embarrassé que moi, ce qui dans une autre situation aurait pu être drôle je pense. Je souris une nouvelle fois, de façon discrète, à ce qu'il me répondit sur son blackberry. Et je ne sais pas s'il avait compris le petit froid que le nom de Minka avait provoqué, mais dans tous les cas, il rangea son téléphone dans sa poche, avant de continuer la conversation (à ma grande surprise !). "Alors que se passe t-il de nouveau dans ta vie depuis le temps ?". Je leva les yeux pour capter à nouveau son regard, et ris légèrement, surement pour détendre un peu l'atmosphère. Je dois avouer que même moi je n'aurais pas trouver de phrase de ce genre pour essayer de ne pas empirer la situation.
    Hum... Tu sais, on est pas obligé de faire ça. De prendre des nouvelles l'un de l'autre, ou de faire semblant de s'intéresser à l'autre, on est... Enfin. Épargnons nous ça, lui dis-je alors en souriant. Je crois que tu devais répondre à... un message, alors ne te gêne pas pour moi, continuais-je. Mais vu qu'il n'avait pas vraiment l'air convaincu par ce que je disais, j'ajoutais: Et puis, de toute façon, je ne vais pas tarder à filer alors... Filer tu parles Mila ! Où comptes tu filer avec ton carnet de note ? Le temps que le principal revienne dans son bureau, t'en a au moins pour une bonne conversation avec ton chéri d'antan. Mais lui ne le savais pas, alors peut-être qu'il nous épargnerait une conversation dramatique et particulièrement humiliante ?

_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »


Revenir en haut
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 00:16 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Nous avons presque l’air idiots, ainsi, immobile l'un devant l'autre osant à peine dire quelque chose de peur de commettre une boulette qui déstabiliserait ou mettrait l'autre mal à l'aise. De mon côté, je me sens engourdi, comme si on avait injecté un produit anesthésiant dans chacun de mes membres. Mon cerveau travaille au ralenti et même les mots qui traversent mes lèvres me semblent étrangement différents à ceux auxquels que je pense. Mes idées ne s'emboîtent pas les unes dans les autres, elles se chevauchent, se bousculent. Et je la regarde, elle qui se trouve devant moi, imperturbable en apparence mais probablement aussi tiraillée que moi à l'intérieur. Je passe une main dans ma tignasse blonde, me risquant à esquisser un léger sourire sur mes lèvres qui tente de paraître naturel. Le rire qui s'échappe alors de ses lèvres à elle semble à mes yeux une tentative quelconque de détendre l'atmosphère qui règne actuellement entre nous. Et à ses mots, je ne peux m'empêcher de froncer une nouvelle fois les sourcils, comme si je n'étais pas d'accord. Pourtant, je l'écoute parler jusqu'au bout, sans chercher à l'interrompre ou à la contredire comme je l'ai toujours si bien fait par le passé. Une fois son monologue terminé, je vois où elle veut en venir : elle me propose une issue de secours, une façon comme une autre de couper court à la conversation et de partir aussi vite que je suis arrivé. Mais aujourd'hui, ce n'est pas ce que j'ai l'intention de faire. Je ne fais pas semblant ; je ne l'ai jamais fait. Si je prends des nouvelles de ta vie, c'est que ça m'intéresse, que j'ai envie de savoir. Et, je suis curieux également. Je souris à nouveau, un sourire plus vrai que tout à l'heure cependant.
    Je n'étais pas dupe devant son jeu, sachant pertinemment qu'elle allait tenter de se dérober pour mettre fin à cette conversation quelque peu embarrassante. Mais qui a dit que j'allais la laisser faire ? M'adossant au mur, je repris la parole une nouvelle fois. On a l'air de deux gamins, tu trouves pas ? Courte pause avant de reprendre. Deux gamins qui ne se savent pas comment se dépêtrer de la bêtise qu'ils ont faites depuis le début de l'année en s'ignorant. Je la regarde un court instant, détaillant ses traits que je connais si bien et qui ont à peine changé durant l'été qui vient de s'écouler. On vaut mieux que ça, nan ? J'ignorais vers quoi nous nous dirigions en continuant cette conversation. Mais je savais que si on l'abrégeait, cela ne serait que la suite de ce que nous nous évertuions à faire depuis le début de l'année. Le destin avait voulu qu'on se croise, ici, au milieu de ce couloir. Il nous donnait une chance de renouer contact, chose que nous n'avions pas envisagé depuis le début de l'année ; alors, à quoi bon fuir ?
     

je suis navré, malgré l'heure tardive, je me suis laissé emporter question longueur Arrow


Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 13:55 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Je me demandais à certains moments pourquoi on prenait la peine de sauver les apparences. Parce-qu'il me connaissait... Et que je le connaissais. On savait comment l'autre fonctionnait, comment chacun pensait. Et je savais bien que derrière ce gars imperturbable, sur de lui et souriant, il était aussi déstabilisé que moi. Je fus assez étonnée par la réponse qu'il me donna ensuite. Non pas parce-qu'il avait vraiment l'air sincère quand il disait qu'il s'intéressait à ma vie, mais... parce-que pour une fois, il semblait prêt à, je ne sais pas, me faire face, me reparler, prendre du recul par rapport à notre histoire. Peut-être.
    Quant à moi, je ne lui avais même pas demandé si lui il allait bien, ni des nouvelles de sa vie. Non pas que ça ne m'intéressait pas, bien au contraire, mais juste pour la simple et bonne raison que je connaissais plus ou moins cette dernière. Je n'avais pas cessée de garder un oeil sur lui, de temps en temps, pas de façon extrême évidemment, je n'étais pas non plus une sorte de malade, mais... au lycée, il était très aisé de prendre des nouvelles de quelqu'un. Je savais qu'au dernières nouvelles, tout allait bien pour lui, qu'il s'était lié d'amitié avec des cheerleaders comme Quinn Fabray ou encore sa meilleure amie Minka Kelly, qu'il ne brillait pas spécialement en cours, mais n'était pas non plus le dernier de la classe (pas très dur à deviner quand on est dans la même classe xD) et qu'aux dernières nouvelles, il n'avait pas de nouvelle petite amie. Je savais l'essentiel. Le basique. Le superficiel. Et je n'avais aucune raison d'en savoir plus sur lui.
    Afin de ne pas trop m'attarder sur moi, j'esquiva le sujet en parlant d'une façon douce: Je me rappelle bien oui à quel point tu es curieux. Et je dis ça mais pour moi, ça n'a jamais vraiment été un défaut. Et alors qu'il venait de s'adosser au mur et qu'il me fit remarquer la stupidité de nos réactions face à une situation pareille, je ne pus réprimer un léger sourire. Sur ce point au moins, on était d'accord. On avait vraiment l'air de deux gamins. Je le laissa néanmoins parler jusqu'au bout et en fait, ce qu'il dit me fit cogiter quelques instants. Je ne sais pas comment allait tourner la conversation mais il semblait qu'elle ne se finirait pas en trente secondes. (Quoi que ?) Ainsi, après quelques instants de silence, je repris l'usage de la parole.
    On vaut surement mieux que ça oui. Mais, pour prendre des nouvelles l'un de l'autre, je crois qu'on arrive un peu tard. Quelques mois trop tard, lui confiais-je doucement. Je lui offris un dernier regard et finalement, je pris la direction de la sortie. Mon carnet de notes pourrait attendre demain après tout. J'avais revu Alex, et je ne voyais pas comment ma journée pourrait mieux terminée.



(C'est pas grave pour la longueur de ta réponse :p)
_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »


Revenir en haut
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 15:40 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    La situation est des plus compliquées. La présence à proximité de Mila m'embarrasse, m'empêche de penser convenablement. Ses yeux qui me vrillent, presque curieux, me mettent mal à l'aise, parce que je sais parfaitement que s'il est une personne capable de percer mes barrières et d'atteindre mon âme, alors il s'agit bel et bien de Mila. Ainsi, j'essaie de ne pas penser, je fais le vide dans mon esprit, pour qu'elle n'ait pas la possibilité de comprendre tout ce qui se bouscule dans ma tête. Je sais pourtant qu'elle a toujours eu ce don de comprendre ce qui me rend de mauvaise humeur ; ainsi que ce fascinant talent de me faire perdre pied dans les moments opportuns. En conséquence, j'ai appris à ne plus montrer ce que je ressens. Je me referme, comme un petit animal se tasse bien au fond de sa coquille et c'est ce que je m'évertue tant bien que mal de faire actuellement. Autour de nous, c'est le calme plat, le désert. L'heure n'est pourtant pas si tardive, pourtant aucun élève ne déambule dans les couloirs, aucun professeur ne quitte sa salle de cours sa mallette à la main. Cela m'intrigue sur le moment, mais je n'y prête guère plus attention. À la place, je tente de reprendre le fil de notre conversation, la première depuis des lustres. Le fait qu'elle se rappelle de ma curiosité presque maladive me fait sourire. Moi et mes éternelles questions, c'était là un jeu presque sans fin. Tu n'as jamais vu mes défauts comme de vrais défauts : là est tout le problème, répliquais-je en souriant légèrement.
    Je constate qu'elle évite de parler d'elle, préférant s'attarder sur moi. Je ne lui fis pas la remarque à voix haute, me contentant de la constater mentalement. Par la suite, elle me surprend en acquiesçant mes propos, mais sa réaction me surprend encore plus lorsque je constate qu'elle fait demi-tour et se dirige vers la porte de sortie du bâtiment. Aucun mot ne quitte mes lèvres, mon esprit peinant encore à réaliser que la conversation vient de s'achever aussi vite qu'elle a débuté. Alors, je la regarde s'éloigner, s'échapper comme elle s'est échappée de ma vie il n'y a pas si longtemps. Mes jambes agissent alors par elles-même en lui emboîtant le pas. Très vite, je reviens à sa hauteur et c'est ma main qui s'abat en premier sur la porte de sortie. Pourtant, cette dernière refuse de s'ouvrir, et j'ai beau insister encore et encore, elle ne démord pas. Mon visage se tourne alors vers Mila, qui assiste à la scène, incrédule. Inconsciemment, un léger rire s'échappe de mes lèvres tandis que je réalise dans quelle situation nous nous trouvons. Hum... Tu vas rire mais, je crois que nous sommes enfermés dans le lycée... Bizarrement, je souris devant cette situation qui est pourtant tout sauf drôle : I think the universe is trying to tell me something. 

 
  


Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 18:37 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Je crois qu'en général, c'était ce qu'il y avait de plus dur après une relation: oublier. Et je comprenais pourquoi tant de personnes préféraient ne plus jamais se revoir après une rupture, peut-être que ré-apprendre à vivre sans l'autre était plus facile si on était seul. Recommencer à zéro. Faire comme si l'autre n'existait plus. Apprendre à ne plus penser à l’être aimé chaque jour. Chaque secondes de chaque instants. Sentir d'autres parfums, toucher d'autres peaux, embrasser d'autres lèvres. Il nous avait fallu retourner à la case départ, ne plus se souvenir. Jamais. Il nous fallait prétendre ne plus comprendre le sens des mots de l'autre, ne plus rien ressentir à certains gestes, ne pas être blessé à certaines paroles. Alors... c'est ce que je faisais. J'essayais de comprendre uniquement ce qu'il voulait me faire comprendre. Après tout, au jour d'aujourd'hui, lui et moi n'étions que deux personnes qui avaient été autrefois liés par le passé. Je décocha un nouveau sourire à sa réplique sur ses défauts. Je devais bien avouer que ses défauts étaient de "faux" défauts pour moi. Ce n'était pas comme s'il était orgueilleux, mesquin, hypocrite, ou un autre truc du genre. Heureusement pour lui d'ailleurs xD.Quoi qu'il en soit, alors que je me dirigeais vers la sortie, je sentis ses pas emboîter les miens, et finalement il me dépassa. Pendant quelques secondes, j'avais vraiment cru qu'il ne me laisserait pas filer comme ça, mais apparemment, il n'avait rien contre. Il essaya d'ouvrir la porte et... après plusieurs tentatives, je compris tout de suite ce qui se passait. Et sa réponse confirma mon hypothèse. 
    C'est pas vrai, gémis-je alors. Je viens de me rappeler que ce soir c'est le match d'ouverture de l'équipe de basket du lycée. Tout le monde a filé en vitesse pour y assister ou aller ce préparer. C'est sans doute pour ça que le proviseur était pas dans son bureau... dis-je alors comme à moi-même. Tu ne sais pas s'il y aurait d'autres sorties par où on pourrait passer ?

_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »

Revenir en haut
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Sam 26 Fév - 00:23 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Vu la situation, je me laisse glisser sans ménagement contre un casier de façon à m'asseoir. Je jauge Mila du regard, me demandant comment elle va réagir face à cet événement imprévu qui va l'obliger à passer du temps avec moi, chose qu'elle n'avait visiblement pas prévu. De mon côté, mon esprit vadrouille, cherchant ce que je pourrai bien lui dire dans les minutes à venir. Car oui, j'ai toujours détesté les silences, surtout entre nous. Alors qu'elle se trouve de dos, je me surprends à l'observer. Mis à part cette situation, elle me semble heureuse. Cela confirme les informations que j'ai récoltée à son sujet. Cela peut paraître stupide, mais je me suis soucié d'elle pendant si longtemps qu'il m'est difficile de perdre cette habitude. Souvent en classe, je l'observe lorsqu'elle est de dos, me demandant à quoi elle pense. Régulièrement en écoutant certaines musiques ou en faisant telle ou telle chose, j'en reviens à penser à elle, m'interrogeant sur ce qu'elle fait au moment où mes pensées sont pour elle Je regagne la réalité à sa question. Hochant les épaules d'un air nonchalant, j'en viens à lever la tête, comme si une trappe se trouvait au plafond comme dans les films. Je ne crois pas. Il faudra simplement être patient, je pense. Alors que je me suis assis il y a seulement quelques secondes, je me relève tout aussi rapidement, avançant doucement dans le couloir, laissant mes doigts effleurer le bout des casiers. Cela a quand même des avantages d'être coincé dans le lycée : on peut forcer la serrure des casiers des autres élèves, fouiller les salles à la recherche de l'endroit où les professeurs cachent leur drogue, plaisantais-je. Je me risque à un regard dans sa direction pour voir si ma plaisanterie lui a au moins arraché un léger sourire. Très vite pourtant, je détourne mon regard, essayant de trouver le code secret du premier casier qui m'est tombé sous les mains. Tu sais, par rapport à ce que tu as dit tout à l'heure, je ne suis pas d'accord. Il n'est pas totalement trop tard pour prendre des nouvelles de l'autre. J'essaye diverses combinaisons pour tenter d'ouvrir ce foutu casier, en vain. C'est quelque chose comme ça que j'aurais dû lui dire tout à l'heure au lieu de la regarder s'éloigner. On est à New-York ; la ville où tout est possible, où tout peut arriver et où les miracles existent. Alors, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour quoi que ce soit. Elle doit sûrement trouver ce que je dis stupide, et ça l'est au fond. Mais ce n'est pas parce-qu'on a passé quelques mois à agir comment des enfants qu'il faut en faire une fatalité. La situation ne peut qu'évoluer, après tout.
 


Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 16:25 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Je me retourne pour lui faire face et voit alors qu'il se laisse glisser contre un casier, afin de s’asseoir par terre. Je souris légèrement à cette image et finalement, après quelques secondes d'hésitation, je le rejoins et prends place par terre, à ses cotés. N’empêche, ça ne pouvait arriver qu'à lui et moi de rester coincer dans le lycée. Et en toute honnêteté, ça me rassurait d’être avec Alex. Au moins, je savais que ce n'était pas un psychopathe et je pense que si j'avais été seule, j'aurais sûrement fais quelque chose... d'idiot xD. J'acquiesça ce qu'il déclara, sans rien ajouter de plus. Il était vrai que s'il n'y avait pas d'autre sortie dans le lycée, et bien, il ne nous restait plus qu'à attendre que quelqu'un vienne à notre rescousse. On n'avait donc pas trop le choix, et puis c'était ce qu'on avait de mieux à faire. Après tout, on allait pas commencer une mission de fou: entrer dans les conduits d'aération, rampez dedans et déboucher sur le toit du lycée avant de sauter et tout ! (Oui, ok j’arrête mes bêtises :p). Dans les secondes qui suivirent, Alex se leva et commença à déambuler avec l'idée de piller les casiers des autres élèves, fouiller les salles etc. Peut-être était-il déjà en train de devenir fou ? Ce changement d'humeur me fit néanmoins sourire. Tout simplement parce qu'à ce moment précis, j'avais aperçu le Alex de mes souvenirs. Celui dont j'étais tombée amoureuse. Il était redevenu pendant quelques secondes, celui qui me faisait rire, qui n'était pas mal à l'aise ou trop sérieux. Ça m'avait plu. Mais hélas, il reprit son sérieux et redevenait l'autre Alex, celui dont je ne connaissais pratiquement rien et avec qui j'avais du mal à parler. Alors qu'il essaie visiblement de forcer le cadenas d'un casier, je lui réponds simplement avec tendresse : je ne savais pas que tu croyais aux miracles Alex. Puis je me lève, passe ma main sur la sienne, afin qu'il arrête ses bêtises ^^. C'est vrai quoi, on allait surement trouver des bouquins, un sweat, une bouteille d'eau et peut-être quelques photos mais rien d'extraordinaire. Si je te propose de boire un café immonde à 25 cents dans la salle des profs, tu m'accompagnerais ? ^^  

_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »

Revenir en haut
Alex Pettyfer
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 32
Localisation: New York
Age du perso: eighteen years old
Masculin
Classe: Terminale 1

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 00:37 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    Mes doigts triturent toujours ce fameux casier que j'essaye tant bien que mal d'ouvrir en trouvant la bonne combinaison. Je sais pourtant que mes tentatives sont veines et qu'il n'y a probablement qu'une chance sur un million que je trouve le bon code, mais cela m'amuse et il m'a toujours fallu un rien pour réussir à m'amuser. Mila, de son côté a choisit de se laisser glisser sur le sol à son tour. Je n'ai pas besoin de me retourner pour savoir que ce silence signifie qu'elle est actuellement plongée dans ses pensées, songeant peut-être aux solutions les plus loufoques qui existent pour tenter de sortir d'ici. Cette pensée me fait sourire ; oui, elle doit probablement songer à des hypothèses plus farfelues les unes que les autres pour trouver un échappatoire à cette situation qui est, je l'avoue, plutôt inhabituelle. Alors que mes doigts tournent une énième fois les numéros du cadenas, sa voix se fait soudain entendre, résonnant dans le couloir. J'hausse les épaules avec passivité devant son affirmation. Je ne l'ai pas remarqué, mais elle s'est levée et m'a rejoint. Je l'observe d'un air amusé passer sa main sur la mienne pour me faire arrêter mon jeu stupide. Qu'est-ce que tu crois, je ne t'ai pas encore révélé tous mes secrets, lançais-je d'un air mystérieux. Elle me propose par la suite d'aller boire un café dégueulasse dans la salle des profs. La façon dont elle présente les choses parvient à me faire sourire. De mon côté, je fis mine de réfléchir, comme si je pesais le pour et le contre. Finalement, au bout d'un moment, je m'adresse une nouvelle fois. Ai-je vraiment le choix ? Je marque une courte pause avant de poursuivre. Si je te laisse y aller toute seule, tu vas soit : trouver le moyen de faire quelque chose d'idiot ou encore, te perdre dans ces couloirs que nous n'avons pas l'habitude de voir désert comme actuellement ou alors... faire quelque chose qui ne fait pas parti de mes hypothèses. J'énumère ces différentes solutions en me retenant de rire à chacune d'entre elles tant elles paraissent stupides présentées ainsi. Finalement, je m'éloigne, commençant par marcher à reculons. Tu vois, si tu m'avais laissé ouvrir ce fameux casier, j'aurai peut-être trouvé 25 cents pour t'offrir un café ! concluais-je en souriant.
 


Revenir en haut
Mila Kunis
I'M LIVIN' MY LIFE;

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2011
Messages: 25
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Féminin
Classe: Terminale 1
Favorite song: Breakeven - The Script

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 22:34 (2011)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself Répondre en citant

    En l'observant, je me rappelais alors à quel point Alex pouvait s'amuser avec tout et n'importe quoi, il avait toujours été très créatif quand il voulait. Et aujourd'hui, à ce moment précis, il avait fallu que je l'arrête parce que sinon, je plains les pauvres cadenas qu'il aurait sûrement rouillé à force de les tripoter. Une fois qu'il arrêta, je le regarda avec une certaine tendresse, et un petit sourire.
    Oh, mais tu sous-entends que tu me cachais des choses ? Zut, moi qui n'avait aucuns secrets pour toi ! lui dis-je alors avec humour et en le poussant gentiment avec mon épaule. Peut-être qu'il était trop tôt pour faire des plaisanteries comme ça, mais comment je pouvais savoir si je ne tentais rien ?
    Puis j'attendis sa réponse à ma proposition. Boire un mauvais café, c'était tout ce que j'étais en mesure de lui offrir pour passer le temps dans une situation pareille. Si on avait eu plus de chance, on aurait été enfermé dans un restaurant 5 étoiles, dans un centre commercial immense (où on aurait pu se goinfrer de cochonneries) ou un autre endroit de ce genre, mais non, on avait hérité de notre bon vieux lycée. Fallait faire avec, on ne contrôle pas le destin. Je ne pus réprimer un sourire à ce qu'il me dit, car cela m'amusa énormément. S'il avait refusé, je n'aurais jamais fais de truc idiot, ou je ne me serais jamais perdue... Enfin ? Quoi qu'il en soit, en toute honnêteté, j'étais plutôt contente qu'il accepte de m'accompagner. Ça m'aurait quand même déprimer de boire un café dégueu en solo. En guise de réplique à ce ses hypothèses, je lui affligea une légère tape sur son épaule: Mais euuuh... Pourquoi tu m'embêtes ? D'après ce que tu dis, je passe pour la cassos de service quoi, merci ! ajoutais-je en riant malgré moi. Il se mit ensuite face à moi et marcha à reculons en même temps. Et d'abord, si tu m'avais payé un café avec 25 cents trouvé accidentellement dans un casier lui aussi accidentellement ouvert, nos âmes auraient finies par aller accidentellement en enfer ! plaisantais-je alors. Je ne savais pas pourquoi j'avais sortie ça, c'était venu tout seul. Il m'arrivait de sortir de ces bêtises haha.
    Finalement, au bout de quelques minutes, on arrivait dans la salle des professeurs, qui n'était jamais fermé à clé soit dit en passant. Pour moi, je voyais cette pièce comme une sorte de salle secrète remplie de trésors (j'étais sûre qu'on pouvait y trouver pleins de trucs intéressants), comme dans la caverne de ce cher ali baba (:

_________________
« Cause when a heart breaks, no it don't break even »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:23 (2018)    Sujet du message: somethin in your eyes, makes me wanna lose myself

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    « Je peux résister à tout, sauf à la tentation. » Index du Forum -> WELCOME ON MCFINLEY; -> Les couloirs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky