Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
C'est nous deux contre le monde.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    « Je peux résister à tout, sauf à la tentation. » Index du Forum -> WELCOME ON MCFINLEY; -> Les salles de cours, terminale 2
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
James Cook
I'M RIDIN' SOLO;

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 30
Localisation: New york
Age du perso: 18 ans
Classe: Terminale 2
Favorite song: Heart skipped a beat ♬

MessagePosté le: Sam 12 Fév - 15:28 (2011)    Sujet du message: C'est nous deux contre le monde. Répondre en citant

    Le weekend était bel et bien terminé. Au revoir les fêtes alcoolisées, maintenant il fallait se mettre au travail même s'il fallait le faire avec la gueule de bois. Et oui, nous étions déjà lundi et mon emploi du temps n'arrangeait pas tellement mon moral. Pourquoi ? Parce que je commençais avec de l'histoire en première heure et les nombres de fois où mon portable avait vibré ce matin, m'empêchait de dormir en paix. C'était en fait Nate, mon meilleur ami, qui tentait de me réveiller à plusieurs reprises et il avait bien réussi son coup. Tout ça, pour ne pas se retrouver seul en cours mais bon, il faut l'avouer, sans moi, un cours n'est pas un cours. Je restais alors quelques minutes dans mon lit avant de me lever nonchalamment  de ce dernier. Une fois levé, je me préparai en vitesse constatant mon léger retard par rapport à d'habitude. Prêt à partir, je montai alors à bord de ma BMW et me dirigea à toute vitesse à McFinley. D'ailleurs, sur le chemin, plusieurs personnes m'avaient klaxonné car j'avais grillé pas mal de feu rouge. Je n'étais pas très fier de moi mais l'essentiel était que j'étais encore en vie et dieu merci. Arrivé à destination, je garai ma voiture dans le parking repensant à ma petite prise de tête avec la cheerleader Minka Kelly. Je comptais bien faire part de cette histoire à Nate. Ma voiture garée, je m'apprêtai à entrer dans l'établissement mais vis Nate, qui visiblement, m'attendait depuis un bon bout de temps, enfin c'est ce qu'il me confia. Il me dit d'ailleurs que c'était même son père qui avait insisté pour l'emmener en cours avec sa limousine privée qui ne passait pas très inaperçue, afin de s'assurer que Nate ne tente pas de sécher. Je savais qu'il détestait quand ce dernier en faisait trop, ça se voyait rien qu'à la façon dont il me le disait mais lui, au moins, il avait un père qui se préoccupait de lui. Le mien n'était qu'un pauvre raté et ma mère, n'en parlons même pas. Seul mon oncle a toujours été là et a pris en charge ma garde. Il m'a éduqué, logé, je lui en suis reconnaissant mais actuellement, il vit en Angleterre et m'envoie des lettres ou m'appelle pour prendre de mes nouvelles. Ma mère me verse de l'argent et essaye de renouer les liens, mon père lui, rien. Bref, je n'aime pas beaucoup parlé de ma famille, seul Nate et quelques personnes connaissent ma situation familiale. A présent, Nate est tout ce qu'il me reste et je me souviens qu'à l'époque, on se disait toujours : c'est nous deux contre le monde. La sonnerie avait déjà retenti et l'on devait donc se rendre directement en salle de cours, histoire de ne pas être en retard surtout avec le prof qu'on allait avoir. Arrivés dans la salle, on s'installa au fond de la classe. Monsieur Walter n'allait pas tarder à arriver. Je profitai alors de son absence pour raconter le scandale du parking que m'avait gentiment offert Minka (qu'apparemment Nate connaissait), il y a deux jours. Alors que je racontais ma petite vie, Monsieur Walter finit par arriver , un tas de copies sous le bras, qui était à vrai dire, nos interrogations de la dernière fois. Je redoutais légèrement ma note étant donné que la veille de ce contrôle, Nate et moi étions allés faire la fête dans un club. Après avoir fait l'appel, le prof se mit à distribuer les copies de chacun tout en faisant un commentaire assez désagréable. Le visage des élèves de ma classe ne me rassurait pas tellement. A première vue, ils s'étaient tous tapés de mauvaises notes. Ce fut enfin mon tour. Je me levai alors de ma chaise et pris ma copie, une fois arrivé à la hauteur du prof. J'avais eu un D, ce qui me fit légèrement sourire. Finalement, j'avais eu de la chance sur ce coup là. Je revins à ma place et arriva enfin le tour de Nate. 
    _ Nate Archibald ?! s'exclama Monsieur Walter 
    Je donnai un coup de coude à ce dernier, lui qui était affalé sur sa table. Il releva la tête, se leva, marcha dans l'allée pour arriver jusqu'au bureau du prof. Monsieur Walter ne lui rendit pas tout de suite sa copie. Il lui demanda d'abord de dessiner un rond sur le tableau à l'aide d'une craie. Nate qui ne comprenait pas forcément, s'exécuta quand même.
    _ C'est votre note Monsieur Archibald, dit-il sèchement
    Je tiens à dire que cette note est extrêmement lamentable. Maintenant, je vous prie d'aller prendre vos affaires et de sortir de mon cours. Votre présence parmi nous, ne sert à rien. 
    Alors que Nate revenait vers moi, je lui adressai un sourire. Il récupéra ses affaires, balança le tout dans son sac de cours et se dirigea vers la sortie attendant le billet de retenue que lui préparai Monsieur Walter. Le billet rempli, il lui donna et lui souhaita de passer une agréable heure de colle. Il lui ouvrit la porte et ajouta avant que Nate ne parte, que si l'un d'entre nous voulait partir, il pouvait mais aucun d'entre nous bougea sauf moi. Je m'étais levé, mains dans les poches, sac sur une seule épaule affirmant que moi, étais prêt à suivre Nate. Le prof me lança alors un regard noir et me dit 
    _ Très bien, partez.  
    Je m'avança jusqu'à Nate et ensembles, on sortit de la salle. Porte fermée, je soupirai 
    _ Connard.

_________________


Dernière édition par James Cook le Jeu 17 Fév - 18:34 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Fév - 15:28 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nate Archibald
I KNOW YOU WANT ME;

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2010
Messages: 48
Localisation: New York
Age du perso: 18 ans
Love: Tamère
Classe: Terminale 2
Favorite song: Dancing For Me

MessagePosté le: Sam 12 Fév - 18:22 (2011)    Sujet du message: C'est nous deux contre le monde. Répondre en citant


      Finies les soirées arrosées et les parties de jambes en l’air. Retour à la réalité : une vraie claque dans la gueule. On était lundi, et les cours reprenaient déjà. J’avais passé mon week end non stop à être dans une house party, en compagnie d’une centaine de tox’, et de jolies nanas inconscientes, là pour le plaisir des mecs. Bref, la routine du samedi soir quoi. Mon meilleur ami, Cook, lui avait passé ses deux soirées ailleurs. Je savais pertinemment que celui-ci allait avoir un mal fou pour se lever en ce lundi, et se rendre en histoire. Après tout, qu’est ce qu’on en avait à foutre de la Guerre Froide ?  Malgré ma gueule de bois, et ma gueule dans le cul (car oui, je n’avais pas dormi), je parvins à le réveiller grâce à tous mes hystériques appels. Quelques minutes après qu’il m’est répondu, j’étais prêt à tomber dans les bras d’Orphée, mais au moment ou je m’assoupis dans mon lit, mon père, qui était de passage chez moi, me secoua, m’ordonnant d’aller au lycée avec lui et sa limousine super discrète. Putain, c’était quoi son problème encore ? Blazé, je pris alors mon sac déjà fait, et le rejoignis dans la limousine noire, en bas de mon appartement. Une fois arrivé à McFinley, il attendit que j’entre à l’intérieur afin de s’assurer que je ne sèche pas, comme je l’avais fais souvent l’année dernière. Quand la limousine s’éloigna, je sortis, et alluma une cigarette en attendant Cook. Heureusement que je l’avais rencontré ce mec. Ma vraie famille, c’était lui, et non mes parents qui m’oppressaient. En fait, Cook était la seule personne au courant de mes problèmes familiaux, et moi, j’étais le seul également à connaitre sa situation. Sur ce point, on se ressemblait. On avait des parents qui craignaient. Qu’ils ne s’étonnent pas ensuite de notre comportement de merde. Cependant, peu importe ce qu’il se passait, c’était nous deux contre le monde. 
      Je terminais ma cigarette quand je vus sa BMW, je la jetai par terre, et l’écrasa. Cook me rejoignit, et on se dirigea au cours de Monsieur Walter, vu que la sonnerie annonçait le début de journée. Notre professeur d’histoire en retard, Cook me fit un résumé de ses péripéties avec Minka Kelly, une cheerleader, bonne amie à moi
      - Je sais man, qui n’est pas au courant ? répondis-je en riant légèrement.
      Monsieur Walter arrivait enfin, un paquet de copies sous le bras. Cela devait être nos contrôles de la semaine dernière. Même si la veille j’étais en soirée avec Cook, j’étais plutôt confiant pour ma note, parce que j’avais révisé. Chose très rare. Visiblement, les notes n’étaient pas géniales vu les têtes que tiraient les gens de la classe. Cook eu un D : pas mal. Il ne restait plus qu’une copie, et c’était la mienne. Je me levai vers son bureau quand il prononça mon prénom. Ne me rendant pas ma copie tout de suite, Monsieur Walter me demanda plutôt de dessiner un rond sur le tableau. J’exécutai sa demande sans poser de questions. Une fois finie, je le regarda, et c’est à ce moment là qu’il me confia sèchement que c’était ma note. Il me conseilla ensuite de sortir, car pour lui, ma présence en cours n’était pas indispensable. J’eus un sourire bref, en prenant ma copie. Je n’avais vraiment plus rien à faire dans McFinley. Je crois que tout le monde désespérait de moi. En revenant à ma place pour prendre mes affaires, Cook m’offrit un sourire. Dans le chemin de la sortie, je m’arrêtai un petit instant, attendant le papier de retenue du professeur. Il m’accompagna jusqu’à la porte. Je m’apprêtai alors à sortir quand il fit remarquer que si l’un d’entre eux souhaitait quitter la salle, il pouvait le faire. Comme une évidence, Cook se leva sous le regard noir du professeur d’histoire,  prit ses affaires, et vint à mes côtés. Enfin sortis de la salle, porte fermée, Cook soupira une insulte, qui je dois l’avouer, me fit sourire intérieurement.
      - Un fils de lâche, l’enfoiré, ajoutais-je sur le même ton qu’il avait prit deux secondes plus tôt. 
      En marchant dans les couloirs de McFinley, on prenait notre temps avant d’arriver dans la salle de retenue. A vrai dire, on n’était pas pressés.
      - Ah oui, j’ai oublié de te demander. T’es au courant, que depuis ton épisode de scandale avec Minka, les gens parlent sur vous ? Apparemment, vous aurez couchés ensembles dans l’infirmerie. Je me trompe ?
      A ce que je venais de dire, Cook affichait un sourire. Par conséquent, je concluais que la rumeur que j’avais entendu tout à l’heure quand je fumais une cigarette pour l’entendre, était donc bien vraie.
      - Alors.. Elle est bonne ? demandais-je, en parlant de la jolie cheerleader.

     

    _________________

      work it, harder. make
      it, better. do it, faster.
      makes us, stronger.


    Revenir en haut
    James Cook
    I'M RIDIN' SOLO;

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Déc 2010
    Messages: 30
    Localisation: New york
    Age du perso: 18 ans
    Classe: Terminale 2
    Favorite song: Heart skipped a beat ♬

    MessagePosté le: Ven 25 Fév - 22:50 (2011)    Sujet du message: C'est nous deux contre le monde. Répondre en citant

      Nate en avait de la chance de m'avoir pour soutien car une fois dehors, plus personne à part moi ne s'était bougée et une fois la porte claquée au nez, je ne pus m'empêcher d'insulter ce satané professeur d'histoire. Nate en ajouta aussi à sa dose ce qui me fit légèrement rire vu la tête qu'il tirait. On étaient maintenant là, devant l'immense porte, bien décidés à ne pas se rendre en heure de colle. D'ailleurs, j'écrabouillai le bulletin de retenue et visai la poubelle. Une fois le papier entré dans cette dernière, je m'assis par terre et m'adossai contre un des casiers qui se tenait juste derrière moi. Je sortis par la suite mon paquet de cigarette et en piochai deux. Une pour moi et une pour Nate. Après avoir lancé la cigarette dans les mains de Nate, j'allumai enfin ma clope. Il en fit de même et relança tout à coup le sujet sur Minka. Il prétendait que beaucoup de gens parlaient sur elle et moi depuis le petit scandale qui s'était déroulé au parking et m'appris qu'une rumeur avait circulé depuis. La rumeur était que soi-disant j'avais couché avec elle à l'infirmerie. Je ne pus m'empêcher de sourire sur le moment car il fallait croire que les gens à McFinley racontaient beaucoup de merde. Alors que je relevai le regard vers lui toujours avec un sourire en coin, ce dernier prit sa comme une confirmation et me demanda par la suite si elle était un bon coup. J'émis alors un rire.
      _ Hé mec, tu te fous de ma gueule là ? Comment ça tu me demandes si elle est bonne ou pas ? Tu devrais déjà l'avoir sauté depuis le temps que tu l'a connais. J'ai pas raison ? Puis, je te stoppe tout de suite. La rumeur est fausse et puis c'était pas elle à l'infirmerie. C'était une fille en première année jcrois, dis-je en réfléchissant D'ailleurs, je ne me souviens même plus de son prénom mais bon, on s'en fou hein.
      Je crachai une bouffé de cigarette.
      _ Puis sérieusement.. j'ai une tête à vouloir me la faire ? Si j'aurais voulu, j'me la serais faîte depuis longtemps. Elle couche avec tout le monde cette fille, enfin c'est ce que les fouines du lycée me disent et je t'avoue que son taux de superficialité, dis-je en prenant l'intonation d'une fille Est très élevé. Qu'est-ce qu'elle m'a fait rire au parking. J'te jure mec, une fille comme elle, y en a pas deux.
      Je pliai une de mes jambes, et posa mon bras dessus.
      _ Je suis pratiquement sûr que Seb, non.. Seth c'est ça ? Il se l'ai déjà tapé au moins une fois.
      Je riais légèrement mais malgré ce que je racontai à Nate, il y avait une part de mensonge. En effet, Minka m'intéressait plutôt bien mais ça, personne ne le savait. Je me contentai simplement de faire genre qu'elle était la chose la plus repoussante au monde mais au fond, si l'occasion de coucher avec elle se présentait, je ne serais certainement pas le premier à dire non. Je remis ma cigarette en bouche et inspirai une nouvelle fois une bouffée de tabac. Je regarda Nate et hochai légèrement la tête sur la gauche.
      _ Tant qu'on y est, parle moi d'elle, dis-je en tapotant sur ma droite pour qu'il s'assoit à côté de moi au lieu de rester debout
      _ Toi qui ne m'en a jamais parlé jusqu'à présent
      Une fois assis à côté de moi, je lui donna un coup avec ma jambe et lui dis
      _ J'ai compris.. Tu voulais te la garder à toi tout seul, c'est ça ? dis-je sur le ton de la plaisanterie

    _________________


    Revenir en haut
    Nate Archibald
    I KNOW YOU WANT ME;

    Hors ligne

    Inscrit le: 20 Déc 2010
    Messages: 48
    Localisation: New York
    Age du perso: 18 ans
    Love: Tamère
    Classe: Terminale 2
    Favorite song: Dancing For Me

    MessagePosté le: Dim 6 Mar - 19:52 (2011)    Sujet du message: C'est nous deux contre le monde. Répondre en citant

      Dans ma tête, une chose était claire. Monsieur Walter pouvait aller se faire voir, je n'étais pas prêt de me rendre en heure de retenue. Quand je vis Cook jeter son petit bulletin dans la poubelle, je compris qu'on était tous les deux sur la même longueur d'onde, ce qui me rappela notre évidence à être meilleurs amis. C’est ainsi qu’on se mit à marcher sans destination précise. Au bout d’un moment, Cook sortit un paquet de cigarettes. Après s’être servi, il m’en lança une que j’attrapais avec ma main. De la façon qu’il suit, il alluma la sienne, me passa le briquet pour que j’en fasse de même ; avant d’arriver que l’on arrive sur le sujet meuf : autrement dit, Minka Kelly. Alors que je lui demandais comment cette dernière était, Cook émit un rire. Je le regardai, un air interlocuteur.
      - Eh deux secondes mec ! Contrairement à toi, j’ai pas sauté la moitié des filles du lycée hein,
      fais-je remarquer en me moquant légèrement.
      Sérieusement… Je crois que Cook était vraiment la personne qui couchait avec le plus de nanas. Non mais c’est vrai quoi. Ce mec, c’était vraiment une machine à sexe. A chaque fois que je l’appelais, que se soit à une heure insolite ou pas, il me répondait alors qu’il était en plein dans ses ébats. Il était plutôt cool comme meilleur ami, j’avais de la chance de l’avoir à mes cotés. C’est ensuite que Cook m’avoua que la rumeur était en réalité, fausse ; enfin, à moitié fausse. Ce n’était pas avec Minka, mais avec une fille de première année d’après ses souvenirs. Je ne pus m’empêcher de rire.
      - Tu changeras jamais Cook, soupirais-je en continuant de rire.
      C’est ensuite qu’il m’établit une décristallisation de Minka, blâmant sa superficialité et son coté facile, en se basant sur ce que les gens de McFinley racontaient.
      - Les gens disent souvent de la merde aussi. La preuve : cette rumeur,
      répliquais-je amusé.
      C’est vrai que de voir Cook partir dans son délire « Minka se fait sauter par tout le monde », me faisait plus rire qu’autre chose. Après tout, qui pouvait réellement savoir le nombre de relations sexuelles qu’avait eu Minka durant le mois dernier ? Bon, c’est vrai que je ne serais pas choqué d’apprendre que la réponse soit supérieure à dix. Sur cette pensée, je laissai une bouffée de fumée s’échapper de ma bouche.
      - Seth. Seth Cohen ? Si c’est le cas, il a tout comprit à la vie alors. Jackpot j’ai envie de dire !
      m’exclamais-je.
      N’empêche, ça me faisait bizarre de savoir que Cook ne voulait pas coucher avec Minka, juste à cause de son soit disant coté superficiel. Personnellement, moi, quand je la regardais... elle me disait bien. Même très bien. Alors que je me perdais dans mes pensées, je fus ramené à la réalité quand Cook m’incita de m’asseoir à coté de lui.  Par conséquent, je me laissai tomber à coté, après avoir tiré une petite taffe de tabac. Cook me demanda de parler de notre cheerio (comme si c’était un reproche), vu que je ne l’avais jamais vraiment fait auparavant. Une fois assis, il me donna un petit coup avec sa jambe, et me sortit une plaisanterie, que je voyais venir, venant de sa part. Naturellement, je me mis à rire de nouveau.
      - Ah merde, tu m’as cramé ! Dans le placard carrément, je la fourrais d’dans !
      répondis-je sur le même ton qu’il avait prit.
      Je tirai une nouvelle taffe de ma cigarette, et recrachai la fumée par la suite.
      - Mais vas-y, partouse quand tu veux non ? riais-je.
      On disait vraiment de la merde. Parce que s’il y avait une fille facile qu’on ne s’était pas fait Cook et moi, c’était bien Minka Kelly. A croire qu’elle n’était pas si facile que ça.
      - Mais je te préviens, ton engin, tu le gardes en dehors de mon c*l,
      ajoutais-je pour blaguer.
      Non mais ça va pas, jamais je ferais une partouse avec un autre mec ! Par contre, deux nanas, ça c’est une autre chose. Expérience à tenter je dirais.

    _________________

      work it, harder. make
      it, better. do it, faster.
      makes us, stronger.


    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:49 (2018)    Sujet du message: C'est nous deux contre le monde.

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    « Je peux résister à tout, sauf à la tentation. » Index du Forum -> WELCOME ON MCFINLEY; -> Les salles de cours, terminale 2 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers:  

    Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
    Powered by phpBB
    Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
    Traduction par : phpBB-fr.com
    Designed & images by Kooky